Archives du mot-clé Écologie

Écosocialisme : première définition

_MG_2497

Le courant politique de l’écosocialisme est d’abord fondé sur un constat scientifique : le réchauffement global dont souffre la planète (auquel on pourrait adjoindre la dégradation des nappes phréatiques et de la biodiversité terrestre et marine, Lire la suite Écosocialisme : première définition

Publicités

Écologie : l’espèce humaine survivra-t-elle à la démocratie (libérale) ?

A glisser rapidement sur le titre, on pourrait croire être tombé sur un vieil exemplaire de La machine à trahir, le «rapport sur le délabrement de nos institutions» d’Arnaud Montebourg qui, au début du siècle, avait lancé le mouvement pour une sixième République. Mais dix ans plus tard, la réflexion a évolué et les auteurs réunis autour de Dominique Bourg, professeur à l’université de Lausanne et à l’Institut des politiques territoriales et de l’environnement humain – les chercheurs Bastien François, Yves Sintomer, Loïc Blondiaux, Marie-Anne Cohendet, Julien Bétaille, Jean-Michel Fourniau et le vice-président de la commission nationale du débat public Philippe Marzolf – ajoutent désormais la mention «écologique» à leur plaidoyer pour «une nouvelle architecture institutionnelle à la mesure des défis écologiques contemporains» paru fin octobre chez Odile Jacob. C’est un système politique complet qui est proposé ici, poussant les prémices posés dans Vers une démocratie écologique (La République des idées,  2010) un cran plus loin sur la participation, les droits humains ou la réforme de la démocratie représentative. Afin d’éviter que la démocratie libérale ne fasse périr l’espèce humaine. Entretien. Lire la suite Écologie : l’espèce humaine survivra-t-elle à la démocratie (libérale) ?

Pour une idéologie «convivialiste»

Pour Alain Caillé, fondateur de la revue du Mauss et auteur avec Marc Humbert, Serge Latouche et Patrick Viveret du récent petit livre De la convivialité (La Découverte, 2011), l’essoufflement de la croissance dans les pays occidentaux, ajouté à la crise écologique et l’épuisement des ressources naturelles, remet en cause le modèle de société productiviste qui a fondé le pacte démocratique du siècle dernier. Face à l’obligation de repenser notre façon de vivre ensemble, Alain Caillé constate l’émergence de courants alternatifs, des altermondialistes aux décroissants, qu’il se propose d’associer afin de constituer une matrice idéologique et politique. Il prépare ainsi un Pré-Manifeste du convivialisme, à paraître en octobre 2011. Lire la suite Pour une idéologie «convivialiste»