Archives du mot-clé République

Les pièges de l’union nationale

Face aux crimes du fanatisme, ces derniers jours ont vu fleurir des réactions populaires spontanées qui, de rassemblements en dessins, de bougies en paroles, ont su mêler à la douleur du deuil le réconfort, l’espoir et la combativité pour des valeurs dignes d’être défendues. La société civile française, bientôt imitée partout dans le monde, a montré sa capacité de résilience. Nous avons tous ressenti le besoin de nous retrouver, de nous regarder, de nous tenir près. Et sans doute, de marcher ensemble, partout, comme une impérieuse nécessité. Mais pas dans l’« union nationale ». Lire la suite Les pièges de l’union nationale

Publicités

La révocabilité des élus : une mesure subversive

Dresser l’inventaire des trahisons de François Hollande est périlleux tant il est interminable. Ce n’est toutefois pas inutile, dans la mesure où la plupart des grands médias rechignent à lire la politique sous l’angle du respect des promesses de campagne, puisqu’il impliquerait qu’ils se placent dans une perspective critique et trahissent la norme conservatrice et le relai aveugle de sa doxa qui régissent leur jeu (« Le spectacle se présente comme une énorme positivité indiscutable et inaccessible. Il ne dit rien de plus que « ce qui apparaît est bon, ce qui est bon apparaît ». L’attitude qu’il exige par principe est cette acceptation passive {…}. » nous rappelle Guy Debord). Mais de ces observations pouvoir tirer un geste politique dont le régime soit comptable, voici la vraie question. Lire la suite La révocabilité des élus : une mesure subversive

Réaffirmer le politique : pour une Constituante élue

Contre l’arbitraire du tirage au sort —

Alors qu’un récent sondage évalue à deux tiers la proportion de Français jugeant les institutions de la Ve République dépassées, l’approfondissement latent de la crise démocratique est aujourd’hui indéniable. Elle peut être appréhendée sous deux angles majeurs : la hausse tendancielle du taux d’abstention à chaque scrutin d’une part, et la dynamique relative de l’extrême-droite, c’est-à-dire le penchant pour une réorganisation réactionnaire de la vie en société doublée d’une reconstruction du pouvoir politique sous des formes autoritaires d’autre part. D’aucuns observeront en outre que les alternances du bipartisme camouflent mal l’homogénéité et la continuité d’une même politique, laquelle s’articule qui plus est autour des intérêts minoritaires et particuliers des classes dominantes, où pouvoirs politique et économique sont combinés à un niveau assez élevé pour s’inscrire avec profit dans les structures sociales de la mondialisation. Lire la suite Réaffirmer le politique : pour une Constituante élue

Trois idées fausses sur la République

le-front-de-gauche-a-revendique-180-000-manifestants-le-5-mai-a-10909964ghqbn

L’indulgence teintée d’inconséquence dont font preuve même les esprits les plus alertes à l’égard de la Ve République s’avère parfois confondante. De la droite dite « sociale » jusqu’à la plupart des socialistes, en passant par les souverainistes de tous bords, l’arc politique partageant cette mansuétude à l’égard du régime – issu du coup d’État de Charles de Gaulle en 1958 – recouvre une large amplitude. Lire la suite Trois idées fausses sur la République